Tejo

Tejo.jpgOn associe généralement la région du Tejo à des paysages d’élégantes prairies humides ainsi qu'à des terres agricoles planes et vertes au milieu desquels coule une large et belle rivière. 

Et il est vrai que cette région suit globalement le cours du fleuve Tage (Tejo en portugais) qui traverse le centre du Portugal jusqu'à son estuaire situé à Lisbonne.Lorsque l'on s'éloigne de ce fleuve, la région du Tejo devient plus sèche et plus vallonnée, plantée d'oliveraies et de vergers, ainsi que de vignobles.


Région


Au cours des dernières années, les nouvelles plantations de vignes de la région de Tejo se sont concentrées sur ces terres plus élevées et plus sèches, car la qualité prime désormais sur la quantité. Les deux zones de hautes terres sont le Charneca et le Bairro. Le Charneca se situe au sud-est du fleuve, en bordure de la région de l’Alentejo, il jouit d'un climat plus chaud et plus sec que le reste de la région du Tejo. Les sols y sont sablonneux et la production par pied de vigne est peu élevée (un élément intéressant en termes de qualité) et les raisins mûrissent facilement et relativement tôt dans la saison. Au nord et à l'est du fleuve, les hautes terres sont connues sous le nom de Bairro, un territoire où les plaines alternent avec les collines jusqu'à atteindre finalement les contreforts des chaînes de montagnes de la Serra de Aire et de la Serra dos Candeeiros, à la frontière avec la région de Lisbonne. Dans la région de Bairro, les sols sont composés principalement d'argile et de calcaire, avec une enclave de schiste à proximité de la charmante cité médiévale de Tomar.

Certaines vignes de la région du Tejo poussent toujours dans la Leziria, la plaine alluviale fertile où l’eau affleure généralement la surface et où le climat est tempéré par le fleuve. Cela nécessite un engagement exceptionnel pour produire des vins de qualité dans de telles conditions : taille consciencieuse des pieds de vigne, découpe du feuillage exubérant et éclaircissement des grappes de raisins avant que celles-ci aient le temps de se développer. De nombreux viticulteurs livrent le produit de leurs vendanges à des coopératives et la majeure partie de la production sert à l'élaboration de vins rouges et rosés faciles à boire et de vins blancs fruités et souvent aromatiques. Certains exploitants se sont tournés vers d'autres cultures : il existe un marché immédiat pour les melons, les fraises, les tomates, les céréales, le riz, les légumes et les fruits qui poussent très facilement dans les plaines fluviales.

Il n'y a pas de pénurie de pâturages pour le bétail dans cette région. Pour les haras de chevaux lusitaniens et l’élevage de bétail destiné aux lâchers de taureaux et aux corridas portugaises (sans mise à mort), il existe une zone humide classée réserve naturelle au sud de l'estuaire du Tage. Au cœur de cette région, la ville de Santarém, jadis une forteresse stratégique située sur un promontoire à proximité du fleuve, est désormais un centre agricole dynamique. Et vous pouvez vous y rendre en une heure montre en main au départ de Lisbonne.

Outre des vins rouges faciles à boire, des vins blancs parfumés et des rosés fruités, la région du Tejo propose des vins plus complexes issus de ses territoires vallonnés.



Cépages blancs les plus communément utilisés dans le cadre de la DOC :

  • Fernão Pires (Maria Gomes), Galego-Dourado, Tringadeira-das-Pratas.

Cépages rouges les plus communément utilisés dans le cadre de la DOC :

  • Aragonez (Tinta Roriz), Castelão (João de Santarém), Moreto, Negra-Mol, Rufete.