Alentejo

Alentejo.jpgCe gigantesque territoire baigné de soleil couvrant la majeure partie de la moitié sud du Portugal, est devenu au cours des dernières années une importante région productrice de vins rouges audacieux, matures et fruités. 

Il n'est guère étonnant dès lors que les vins de l’Alentejo soient souvent mis en avant sur les cartes des vins des restaurants de Lisbonne. L’Alentejo est apparu pour la première fois dans les sous-régions de Lisbonne en 1989. L'entrée dans l’UE du Portugal a permis, grâce aux subventions, de réaliser des investissements - retardés maintes et maintes fois - dans les vignobles et les caves.

Et la technologie moderne, notamment le contrôle de la température, a permis d'élaborer des vins blancs de très bonne facture ainsi que des vins rouges de haute tenue. La région de l’Alentejo possède de formidables vieilles vignes qui produisent des vins de caractère, certes en quantité réduite mais de qualité supérieure.

 


Région

L’Alentejo est un territoire vaste et diversifié où seulement 5 % des terres sont plantées de vigne. L'un des territoires les plus intéressants est le nord-est de la région, à proximité de la ville de Portalegre et au-dessus de celle-ci en direction de la frontière espagnole. Cette contrée très montagneuse possède un climat plus frais que le reste de l’Alentejo et possède le potentiel pour produire des vins de classe. La partie centrale de l’Alentejo, une vaste contrée vallonnée englobant les villes de Évora, Borba, Reguengos et Estremoz, est très chaude, et produit des vins proposant un bon équilibre au niveau de l’acidité. Plus au sud, dans la zone très ensoleillée située aux alentours de Beja, les vignerons produisent quelques excellents vins. Dans cette partie de la région, les sols varient grandement : du granite, du schiste mais aussi de la craie.

Entre deux villes de cette région, vous pouvez rouler des kilomètres durant sans rencontrer âme qui vive, traversant des plantations de chênes-lièges et des oliveraies, ainsi que des champs de lavande parfumés, des champs de blé doré, de maïs, de tournesols, de vigne mais aussi de pâturages pour le bétail.

Sous-régions

Les vins de la DOC Alentejo ne peuvent être produits que dans certaines petites enclaves appartenant à la grande région Vinho Regional Alentejo. La DOC Alentejo est divisée en huit sous-régions différentes visant à réguler les processus de viticulture et de vinification en fonction des différents microclimats et terrains. Portalegre, Borba, Redondo, Vidigueira, Reguengos, Moura, Évora et Granja/Amareleja produisent toutes des vins de la DOC étiquetés DOC Alentejo, et parfois désignés sous la dénomination de la sous-région.

Un nombre croissant de vins régionaux sont étiquetés « Vinho Regional Alentejano ». Certains d'entre eux sont élaborés en dehors du cadre de la DOC et certains dans le cadre de celle-ci mais en dehors des règles de la DOC. Une longue liste de cépages est autorisée dans le cadre de l'appellation Vinho Regional Alentejo, y compris de nombreuses variétés étrangères, telles que le Syrah, dont la popularité va grandissante.

Le meilleur moment pour visiter cette région est le mois d'avril ou le mois de mai quand toute la végétation est encore verte et aromatique, avant la chaleur et la sécheresse des mois d'été. Moins de 5 % de la population portugaise vit dans la région de l’Alentejo. À l'occasion, vous pourrez apercevoir une ferme aux murs blanchis à la chaux perchée sur une petite colline ou « Monte ». Si vous avez déjà remarqué la présence du mot « Monte » sur des étiquettes de vin, sachez que ce terme est utilisé pour désigner une ferme ou un domaine. L’Alentejo est renommée pour son bœuf, et pour ses jambons délicieusement moelleux et savoureux issus d'une variété de cochons noirs sauvages qui errent librement dans les forêts de chênes-lièges, se nourrissant de glands.

 

Cépages rouges recommandés dans le cadre de la DOC : 
(variables en fonction de la sous-région) (liste non exhaustive)

  • Aragonez, Trincadeira, Castelão, Alfrocheiro et Alicante Bouschet.

Cépages blancs recommandés dans le cadre de la DOC :
(variables en fonction de la sous-région) (liste non exhaustive)

  • Arinto, Antão Vaz, Roupeiro, Fernão Pires.